07 juillet 2010

HEU-REU-SE!

Me revoilou!

Tout d’abord un grand merci à la blogueuse (elle se reconnaitra), qui s’est inquiétée de mon absence sur mon blog depuis une semaine. Enfin, j’aime à croire qu’elle s’est inquiétée…

La semaine a été agitée, et je suis sur les rotules. Faut que je fasses gaffe d’ailleurs, parce qu’elles vont s’usées vite à se rythme et je suis bientôt bonne pour des prothèses. Tiens ça peut être une bonne idée de cadeau pour mes 40 ans. Je vais le suggérer aux deux intéressées.

Bref. Là, tel que tu me vois, et même si tu ne vois pas, je suis HEU-REU-SE. Pomme et Cerise sont parties en colo Dimanche et Mardi, et comme toute bonne mère indigne qui se respecte, je ne suis même pas triste, même pas le quart d’un petit pincement au cœur ou de culpabilité. RIEN. Je savoure enfin ma tranquillité, ma liberté retrouvée et devine…. J’entends les mouches voler à la casa, ce qui n’était pas arrivé depuis… ben je ne m’en souviens même plus! Plus de « maman, elle m’a piqué mon pull », « maman, elle m’em***** », « p*****, elle me fait vraiment c**** cette c**** », « maman, j’ai faim », « maman, elle veut pas me laisser l’ordi »……j’arrête là, tu connais la musique. Note au passage que la guerre de l’ordi à la maison me dépasse totalement. Vu que nous sommes trois à la maison, que Félix The cat n’est pas encore accro à msn ou facebook, et que nous avons quand même quatre ordi à la maison… ben non, c’est toujours la guerre. Sais pas pourquoi, elle veulent toujours le même au même moment!

Donc le bonheur totale depuis hier! Je suis pénarde devant MON ordi, avec mes clops (interdit pas les deux nouilles pour risque de décès prématuré) et un immense verre de coca bien frais (interdit aussi par les deux nouilles pour cause de cul qui commence à ressembler à un département).


Je t’avais laissé la semaine dernière sur mon petit coup de blues le premier jour du brevet. J’avais omis de te dire que durant cette journée de black-out total, je me suis racheté un portable. Ben oui, j’avais rendu son i-phone à Pomme le matin du brevet au cas où elle aurait eu besoin de me joindre. Suis pas une aussi mauvaise mère quand même! J’ai donc pris un blackberry, parce que l’i-phone ça n’a jamais vraiment été mon truc, mais celui de Pomme qui avait réussi à me convaincre. Cette fois-ci, je n’ai écouté que mon envie et me suis vraiment plaisir.


Alors là, je vois ta tête. Tu te dis « mais qu’est-ce qu’elle vient nous faire suer avec son portable, on s’en fout total! » Et bien saches que ce détail à une importance capitale pour ce qui va suivre.

Le brevet est donc terminé, ouf! Plus qu’à attendre les résultats. Remarque je ne fais trop de soucis car Pomme partait avec 17 points d’avance. Elle est douée ma fille! Petit instant de fierté maternelle… désolée pour celles qui ne sont pas dans ce cas. Mais je les rassure, je reste humble, car dans quatre ans avec Cerise, je vise plutôt les 40 points à rattraper! 


Bon je t’avais dis que jeudi étaient un jour important pour Pomme. En effet, elle fêtait ses 15 ans. En réalité, elle est née le 13 juin, mais jeudi dernier c’était la grosse fête avec tous ses « potes ». Elle fêtait l’événement deux autres copines: Constance, son amie de toujours et Vic que tu connais déjà. Comme elles sont dans le même collège, elles partagent à peu près les mêmes amis, ce qui tombe plutôt bien. IL N’EMPECHE. La petite fête devait réunir 40 (quand même) invités au départ. Et bien la veille, la liste des heureux élus comportait 70 prénoms. Et il n’y a même pas eu un imbécile pour se désister, dire qu’il n’était pas disponible. NON! Tous présent! Passer l’instant où j’ai faillis m’évanouir, il a bien fallu prendre les choses en main. La soirée avait lieu chez Vic. Tu vois Vic habite un manoir/petit château selon les avis; en plein centre ville, avec un parc et une orangerie où l’on peut donner des « réceptions ». Ce problème étant résolu, il n’en restait pas moins que 70 ados qui « teuf » ben faut les nourrir et leur donner à boire!

BEN DEVINE? A qui donc toutes ces gentilles demoiselles ont demandé de les aider pour faire les courses, déménager les meubles de l’orangerie, installer la salle… à moi, pardi!

Donc jeudi apm, j’ai laissé Cerise chez ma maman car elle était déjà en vacances. (Merci l’institution privée qui me coute les yeux de la tête de gratter tous les ans deux ou trois jours en fin d’année, « afin d’effectuer des travaux pour l’amélioration de la sécurité et du confort de vos enfants ». Je ferme cette parenthèse). Et je suis donc partie à Carrouf faire les courses avec quatre ados filles, puisque qu’il y avait en plus Eugénie copine de Vic qui avait fait trois cents kms pour venir pour l‘occasion. Ben je vais te dire cette pétasse, elle aurait mieux fait de rester chez elle. Une vraie connasse en puissance. J’ai failli la baffer! Car vois-tu, Mademoiselle n’aime pas les « contrefaçons ». Quand je te dis contrefaçons, je ne te parle pas de sacs à main ou lunettes de soleil. Non. Je te parle de chips et de Monster Munch! Oui madame! Parce que tu vois avec les parents de Vic et Constance, nous avions fixé un budget à ne pas dépasser. Budget dont j’étais évidemment responsable. Et je peux te dire que pour 70 mômes il en faut des chips, des Monsters Munch, du coca, de l’orangina, des bonbons…. Donc forcément on était toutes d’accord pour dire que les marques, ben sur ce coup là, on laissait de coté. Toutes sauf une. Cette pouf de 14 ans qui à chaque article nous a fait un cake pas possible, à criser et tout, et tout…. Même les trois autres n’en pouvait plus! Bref, deux heures et quatre caddies plus tard, nous sommes passées à la caisse. Et là, je te jure, j’ai vraiment pris sur moi pour ne pas lui en coller une. Elle n’a pas levé un petit doigt, pas soulevé une bouteille, un paquet de chips… Rien. Nada. Les contrefaçons, elle n’y touche pas. C’est-ce qu’elle a osé me dire. Je lui est demandé si elle allait quand même daigné les manger ou boire. Elle, elle a pas daigné me répondre. Je dois être une contrefaçon moi aussi! Charger, que dis-je, bourrer le monospace, (j’aurais du prévoir une remorque), retour chez Vic et il fallait bien décharger tout ça. Ben là, plus d’Eugénie. Mademoiselle devait se recoiffer et se rafraîchir après tous ses efforts… Ben voyons! Remarque ça nous a fait un peu de vacances pendant ce temps là.

Donc tout décharger, mettre les bouteilles dans les frigos, sortir et vider les sacs…. Elle est réapparu toute fraiche et pimpante. Parce qu’avec le cagnard qu’il y avait ce jour là, nous on sentait plus vraiment la rose! Puis il a fallu aménager la salle en tenant compte des consignes que m’avait laissé le papa de Vic pour la sono en particulier. Elle a tout critiqué, pas bouger un meuble. Rien.

Bref la mission était accomplie (enfin c’était ce que je croyais!) et je me pause dans le canap en buvant un bon verre d’eau. Même pas du coca p*****! Quand tout à coup les filles ont eu une idée lumineuse. Sauf Eugénie, car les idées lumineuses c’est pas son truc à l‘évidence. Il y a de grandes vitres dans l’orangerie, genre deux mètres cinquante de haut tu vois. Elles ont pensé que la nuit tombant tard, l’ambiance ne serait pas assez intime. Je ne leur ai pas demandé pourquoi elles voulaient de l’intimité, je voulait pas foutre la honte à Pomme, mais je me suis dis que la fête se terminant à 1h30 du mat elle aurait suffisamment de noir et d’intimité pour faire ce qu’elles avaient en tête. Nous sommes donc parties à la recherche des tentures et de l’échelle pour calfeutrer ce vilain jour. Et là je peux te dire que j’en ai chier. D’abord j’ai le vertige. J’y peux rien. Même descendre l’escalier, sans rampe, j’ai la tête qui tourne. Alors perchée là haut à fixer les tentures sur les six fenêtre de deux mètres de haut et un mètre cinquante de large, ben c’est moi qui en menait pas large. Enfin mission accomplie.


Les ingrates ne m’ont même pas remercié. Tout étant réglé, je suis allée chercher Cerise et rentrer à la maison en laissant les jeunes filles sur place pour finir les préparatifs, et se faire belle. Arrivée chez moi, je me suis déshabillée de suite. Je te laisse imaginer la scène, j’étais un slip et soutif, assise à table avec un bon coca en dégustant avec Cerise le fabuleux roulé au Nutella (dommage pour mon c**), qu’elle avait fait pour moi chez mamie. Je commençais à me sentir bien, soulagée, posée. 


Et là devine quoi! Je suis sur la première marche de l’escalier, direction salle de bain pour une indispensable douche, quand mon portable sonne. Là, je suis certaine que tu as deviné.

« Allo ma mamounette? (ça c’est mauvais signe) », « Voui », « Ben tu vois là on a tout déballé et on s’aperçoit qu’on est un peu juste niveau bouffe, et qu’ils nous manque des plats en plus», silence accablé de ma part, « dis, tu pourrais pas nous emmener vite fait (bien sur) juste Vic et moi (c’était clair que plus personne ne voulait d’Eugénie) pour refaire des couses? » «  Ben oui ma chérie, j’arrive de suite », je te jure que c’est vraiment ce que j’ai dit. Mais dans ma tête, c’était « b*****, p*****, vous faites vraiment c**** les filles, tout pour le casser les c******* (mêmes si je n’en ai pas). 

Et me revoilà partie, je me suis rhabillée quand même,  avec cerise en plus, des plats en plus et là je peux te dire que chez Carrouf ça a été du rapide. Car Vic, même si elle habite un château, les contrefaçons de Monsters Munch, elle, elle s’en tape total. Et on a fait le plein de contrefaçons. Passage expresse chez ma maman, reine des plats et saladiers en tout genre, retour chez Vic et retour chez moi.


Et enfin une douche. Limite j’ai pris mon pied!


Pour moi c’était terminé! La soirée, c’étaient  les parents de Vic qui géraient la situation. Je suis juste retourné à 1h30 du mat pour voir si tout s’était bien passé et récupérer Pierre-Alexis (voir plus bas), que je devais ramener chez lui. C’est-à-dire la maison à coté de la mienne. Pomme dormait sur place avec ses copines pour ranger et nettoyer le lendemain.

Malgré tout je suis heureuse. Tout s’est bien passé. Les mômes étaient super contents et les garçons m’ont élue « maman de l’année » sous les yeux éberlués de la maman Vic qui devait se demandé ce que j’avais bien pu faire pour mériter un tel honneur. Mais surtout, j’ai vu ma fille heureuse et avec le sourire. Et cela n’a pas de prix pour moi et vaut bien tous les efforts et sacrifices que j’ai fait. Elle a eu la soirée dont elle rêvait, avec les gens qu’elle aime. C’est parfait comme cela.


MAIS, GUESS WHAT?  Le lendemain rebelote! Ben oui, ils n’allaient quand même pas se quitter comme ça. Pas moyen. Donc vendredi soir, c’était la fête de la classe. Chez Damien cette fois. Damien, il habite à 30 km de chez nous, en pleine cambrousse, dans un longère complètement paumée. Tellement paumée que même je ne savais pas où c’était ce bled, que même je n’étais pas sur que mon Tom Tom il savait. Je précise que Tom Tom est mon GPS et pas mon nouveau mec. 

Ils avaient décidé de camper. Qui dit camper, dit tentes, duvets, matelats…. Et devine à qui ont a demandé de transporter tout ça? Tu as gagné! A moi. J’ai donc fait dans l’apm et la soirée quatre allez retour pour transporter le matériel et les mômes qui n’avait pas de moyen de locomotion. (Au passage, je crois qu’ils existe certains parents qui savent qu’il y a des bonnes poires dans mon style et qui en profitent largement pour se la couler douce devant l’apéro).


Tout était donc parfait. Ben non. Tu commences à me connaitre. Et c’est là que le blackberry entre en jeux.


Chez Damien, il y a une marre, avec des canoës, des barques. Ma Pomme est tombée à l’eau évidemment. AVEC SON I PHONE DANS LA POCHE. EVIDEMMENT.

Et samedi midi quand elle est rentrée (merci, merci au papa d’Antoine d’avoir fait la navette), au moment même ou elle a franchis la porte, j’ai compris. Elle m’a expliqué brièvement. De toute façon, il fallait mieux qu’elle la ferme. Pendant deux secondes, je me suis demandé: Je pète un plomb? Je reste zen? Tu ne vas me croire, je suis restée zen, je n‘ai pas dis un mot. J’ai pris les clés de la voiture, demander à Pomme de ranger son bordel, et je suis partie en leur disant que j’avais une petite course à faire, que je revenais de suite. Et je suis allée au bureau de tabac du coin acheter une « bic phone », tu sais ces portables à carte qui craignent vraiment trop pour les jeunes. Je suis rentrée, tendu le paquet à Pomme et lui ai dit « c’est ton nouveau portable ». Je te laisse imaginer la suite. Elle ne s’est même pas mis en colère, elle a fondu en larmes, pleurer toute la journée et une bonne partie de la nuit, me disant simplement que de toute façon elle ne le prendrai pas, que c’était trop la honte et qu’elle préférait encore ne rien avoir. Sauf que moi, la perspective de la laisser partir en Corse sans portable, sans moyen de la joindre, d’avoir de ses nouvelles, de savoir si tout va bien, c’était insupportable pour moi.

Dimanche matin, quand j’ai vu sa tête de morte vivante et les valoches sous les yeux, ben j’ai craqué. Je lui ai laissé mon Blackberry. Je crois qu’elle ne m’a jamais autant remercié ni fait de câlins de sa vie. Et dimanche midi, je l’ai laissé partir en Corse pour deux semaines de rando et de plongée avec ce téléphone dont je rêvais tant. J’ai dit adieu a mon Blackberry, car mon instinct me dit que je ne le reverrai jamais.


Dis moi, je suis débile ou une mère formidable?

A j’ai oublié de te dire, j’ai un nouveau portable. Un « Bic Phone » à carte.

Bises.

 

Posté par The Three of us à 16:30 - Commentaires [9] - Permalien [#]


Commentaires sur HEU-REU-SE!

    Non !

    Dis moi tout simplement par où elle randonne (en espérant que ce n'est pas sur le GR20) et je m'occupe de la faire surveiller (de loin) par quelques "cousins" restés sur place.

    Et puis j'ai emmené ma "petite-soeur" en escale jusqu'à Orly : elle est désormais sur place à Calvi à attendre ma "Môman" en base de repli, que j'emmène aussi à Orly avec ma "Petiote" jusque sur la même base de repli.
    Pour tout te dire, ma "Grande", elle fait le même trajet lundi en renfort.
    Je récupère ma "Grande" le lundi suivant, ma "Môman" le surlendemain avec ma "Petiote" et rejoins ma "petite-soeur" avec "ma nichée" au complet en fin de mois (pour un retour programmé début septembre).

    Normalement, j'évite Ajaccio (parce qu'il y a une "folle" que tu connais qui ne sait pas rouler au feu vert, à en engueuler tout le monde là-bas, faire des demis tours intempestifs sous le nez des flics et emboutir les voitures de ses collègues sur le parking de sa boîte), mais la continuité de la surveillance (discrète) est assurée sur place jusqu'à mon retour en septembre.

    Quoique, je ne suis pas bien sûr que ma "petite soeur", là toute seule pendant une semaine, puisse aider à te remonter le moral à ralayer les informations des "cousins" sur le sort de ta fille.
    Mais bon, on fera avec.

    Ca va, tu as pigé le programme ?

    Posté par L'ignoble, 07 juillet 2010 à 19:03 | | Répondre
  • Ok. J'ai relu trois fois, bon quatre fois le programme et j'ai compris. Pour tout te dire, elle est à Porto Vecchio et elle fait effectivement le GR20. Je me rassure en me disant qu'elle va en chier comme une malade et qu'elle pourra même pas me haïr puisque c'est son choix et que je l'avais prévenu. En attendant toute information de la part des "cousins" sur le sort de mon Blackberry sera la bienvenue. Pour ma fille, je sais qu'elle transpire à grosses goutes et ça suffit à mon bonheur! Na!

    Posté par emma, 07 juillet 2010 à 19:32 | | Répondre
  • De rien, j'attendais la suite avec impatience...

    Jamais de la vie, je ne lui aurai donné mon téléphone ! Si ton blackberry s'en sort vivant, promet moi que tu lui redonne l'autre pour la rentrée... Ca lui permettra de bien travailler car elle ne le sortira qu'en cas d'extreme urgence (donc pas pendant les cours... oui, je suis une prof blasée !)

    Pour les sous-marques, mes deux princesses ne râlent jamais. Même d'ailleurs, le jus multifruits marque repère, il est meilleur que les autres... Il n'y a que pour les chipster, les vraies sont vraiment meilleures (toute la famille est d'accord et c'est je crois le seul produit qu'on achète uniquement de marque)!
    Pour la taille des fesses, il y a le coca light. D'un autre côté, je peux bien donner des conseils alors que je bois de la limonade (pure sucre !), avec du sirop...

    Posté par emilaudrey, 07 juillet 2010 à 20:13 | | Répondre
  • Ne te fais pas de soucis. le dossier téléphone portable n'est pas clos. Il vient même d'être réouvert et j'y réfléchis sérieusement. D'autant que tout ceci commence à me couter une petite fortune.
    Chez nous non plus les sous-marques ne posent pas de pb. C'est juste cette petite peste...
    Pour la taille de mes fesses, bon je ne dis rien car ce sujet fera l'objet d'un prochain billet très bientôt. Donc, un peu de suspens et de patience...

    Posté par emma, 07 juillet 2010 à 20:24 | | Répondre
  • Ok ! Elle devrait arriver à Calenzana d'ici 10 jours si tout va bien.
    Mais bon, d'ici le week-end, ça va devenir de plus en plus difficile...
    Pour le moment, pas de nouvelles : y'a beaucoup de "trous" dans le maquis pour la couverture GSM.
    Même pour un blackberry.
    Surtout si c'est Bouygues.
    Et hors les villes et les zones côtières.

    C'est une des raisons pour lesquelles mes "cousins", ceux qui font "natio" dans le civil, z'en n'ont pas : ils "pagghielent" dans les vallées : ça passe mieux !

    Ne t'affole donc pas si tu n'arrives pas à la joindre : tant que les pompiers ou la gendarmerie ne t'appellent pas, c'est que ça roule !
    Même si parfois les nouvelles ne leur arrivent qu'avec plusieurs jours de délais : ils ménagent les "hommes et le matériel", eux aussi !
    Restrictions budgétaires obligent...

    Posté par L'ignoble, 08 juillet 2010 à 09:15 | | Répondre
  • En effet, elle m'a prévenu qu'elle n'aurait pas de réseau. Je suis doublement en pétard! Je lui file le blackberry(orange), et elle a pas de réseau la nouille! Je suis vraiment trop conne...

    Posté par emma, 08 juillet 2010 à 10:33 | | Répondre
  • Ach ! j'ai presque envie de te dire que si tu en avais parlé avant ... on te l'aurait dit pour le réseau ...

    Mais bon.
    Au passage, l'Ignoble, sache que je te crotte !

    Sinon euh ... ben elle est costaude j'espère. Parce que le GR 20, c'est quand même le plus dur de France. Et euh faut bien marcher quoi.
    Sinon, elle va te détester.

    Surtout si en plus elle ne pourra pas se servir du portable ...
    Bon désolée.

    En fait, t'es folle voilà. Et en plus, t'as même plus ton super portable.

    Posté par kaliuccia, 08 juillet 2010 à 16:38 | | Répondre
  • Kalli, moi je me dégage de toute responsabilité. C'est elle qui a choisit, je l'ai prévenu,elle n'en a fait qu'à sa tête, c'est pas ma faute si Mademoiselle a cru qu'elle allait faire une petite ballade dans la prairie. Elle pourra se détester toute seule.

    Sinon, je suis folle. Je me rends à l'évidence.
    MAIS QU'EST-CE QUE JE SUIS CONNE! C'est pas possible!

    Posté par emma, 08 juillet 2010 à 17:04 | | Répondre
  • Mais non tu n'es pas folle : c'est ta fille qui l'ait !
    Pas bien grave, à son âge ça se guéri encore.
    Aux nôtres, c'est plus difficile, voire irrémédiable (au moins en ce qui me concerne).

    Tiens, un exemple, même Miss Kali, ma "flotteuse préférée" que j'adore en secret, elle en arrive à vouloir étroner n'importe qui n'importe où !

    Et en plus elle m'annonce qu'elle est originaire du Cap (corse) que je ne sais pas si elle y retourne cet été qu'il faudrait que j'envisage de ne pas aller à Patrimonio pour récupérer ma dîme en Muscat...
    Pas possible ça !
    Comment vais-je faire ?

    Posté par L'ignoble, 16 juillet 2010 à 09:39 | | Répondre
Nouveau commentaire